Les Infos Antarctique

La Faune Antarctique > mammifères marins et oiseaux

La faune de l’Antarctique et par extension les iles des mers du Sud (Malouines et Géorgie du Sud) compte plus de 200 espèces.
Ci-dessous une liste non exhaustives des principales espèces observables lors d’une croisière en Antarctiques (Péninsule Antarctique, Cercle Polaire, iles Malouines et Géorgie du Sud). Toutes ne sont pas endémiques à la région Antarctique et se retrouve pour certaines dans tous les Océans du globe. La plupart sont cependant uniquement présentes dans les eaux et les airs de la région polaire antarctique et dans les mers et iles de l’hémisphère Sud.

Oiseaux volants | Oiseaux non volants | Phoques | Baleines | Dauphins

1OISEAUX

Une quarantaine d’espèces d’oiseaux, représentant 200 millions d’individus, vivent dans la zone australe ; la moitié d’entre eux se reproduit pendant l’été sur les rares terres et îles qui bordent le continent. Les espèces les plus représentées sont les pétrels, les skuas et bien sûr les manchots.

oiseaux-volants

Oiseaux volants

  • Skuas dont Grand labbe (Catharacta antarctica); labbe de McCormick ou skua antarctique (Catharacta maccormicki) et skua subantarctique ou labbe brun (Catharacta antarctica lonnbergi)
    Une des seules espèces antarctiques à franchir régulièrement l’Équateur. Les skuas sont principalement charognards, mais ils consomment abondamment les œufs de gorfous et d’albatros en été
  • Damier du Cap (Daption capensis)
    Sa zone de reproduction se situe dans les îles subantarctiques pendant l’été, il s’observe surtout en mer
  • Pétrel de Wilson (Oceanites oceanicus)
    C’est le plus petit oiseau marin, il peut migrer jusqu’en Arctique pour se nourrir et parcourir 40000km par an
  • Pétrel des neiges (Pagodroma nivea)
    Tout blanc et le plus petit des fulmars, il est l’oiseau caractéristique de la banquise antarctique
  • Pétrel géant (Macronectes giganteus)
    Avec une envergure qui peut atteindre 2,20m; il est souvent confondu avec l’Albatros du fait de son vol et de sa taille. C’est un charognard et n’hésite pas non plus à s’attaquer aux poussins manchots.
    Il se divise en deux sous-espèces: le pétrel géant antarctique (Macronectes Giganteus Vrai), dont le bout du bec est vert, principalement sur le continent Antarctique; et le pétrel géant subantarctique (Macronectes Giganteus Halli)
  • Albatros hurleur (Diomedea exulans)
    Sa zone d’observation est autour des îles sub-antarctique en Géorgie du Sud, il peut atteindre la vitesse de 130km/h, voyager 1000km en moins de 24h et vivre jusqu’à 80 ans
  • Albatros à sourcils noirs (Thalassarche melanophris)
    Le plus commun et le plus répandu, 80 % de sa population nicherait aux îles Malouines


oiseaux-non-volants

Oiseaux non volants

Si manchots à Jugulaire et Papous fréquentent la péninsule, seuls les Adélie et les Empereurs nichent sur le rivage des côtes. Les manchots se regroupent par milliers sur la banquise ou sur les côtes en formant ce que l’on appelle des Rookeries afin de se tenir chaud, de nidifier.
4 espèces de manchots forment ces Rookeries

  • Manchot Empereur (Aptenodytes forsteri)
    Il est le plus grand et le plus lourd des manchots avec 1 mètre de hauteur (de 1 à 1,3 m) et environ 30kg (25 à 41 kg). Le manchot empereur migre dans le sens inverse de toutes les autres espèces et se caractérise par son grand sens de solidarité pour affronter les rigueurs polaires.
  • Manchot à Jugulaire (Pygoscelis antarcticus)
    La 2e espèce de manchot le plus représenté au monde avec une population estimée à 15 millions d’individus. Les manchots à jugulaires vivent souvent à proximité de colonies de manchots Papous et Adélie
  • Manchot Adélie (Pygoscelis adeliae)
    Avec le manchot empereur, c’est le seul manchot dont la présence se limite au continent antarctique et sa banquise.
  • Manchot Papou (Pygoscelis papua)
    Le manchot papou est le plus rapide de tous les manchots lors de ses plongées, il peut atteindre 35 km/h!
    Cette espèce se subdivise en deux autres: le Pygoscelis papua papua et le Pygoscelis papua ellsworthii qui est plus petite et vit plus au Sud de la Péninsule Antarctique que la première.
  • Manchot Royal (Aptenodytes patagonicus)
    C’est le cousin du manchot Empereur, il est légèrement plus petit. Avec une population estimée entre 2 et 3 millions d’individus, on considère qu’elle croit chaque année. Quelques individus ont été observés ces dernières années en Terre de Feu. Il vit sur les côtes des iles subantarctique.

2MAMMIFERES MARINS


pinnipedes

Pinnipèdes

  • Éléphant de mer du sud (Mirounga leonina)
    Son nom ne laisse aucune équivoque, du fait de sa grande taille et son poids qui peut atteindre 4 tonnes. Le mâle présente une protubérance qui fait penser à une trompe. Une sous-population se rencontre en grand nombre depuis les côtes de Patagonie jusqu’en Antarctique et avec une importante colonie en Géorgie du Sud
  • Phoque de Ross (Ommatophoca rossii)
    Le plus petit mais facilement reconnaissable avec ses grands yeux de 7cm de diamètre
  • Phoque de Weddell (Leptonychotes weddellii)
    Le second plus imposant avec ses 400kg. Il peut plonger jusqu’à 500m de profondeur et rester une heure sous l’eau
  • Phoque crabier (Lobodon carcinophaga)
    C’est le phoque le plus répandu au monde avec une population estimée à 15 millions d’individus. Près d’un phoque sur deux est un crabier. Il se nourrit exclusivement (à 90%) de krill
  • Phoque léopard ou léopard de mer (Hydrurga leptonyx)le seul Pinnipède à se nourrir essentiellement d’animaux à sang chaud, il peut consommer jusqu’à 20 manchots par jour.
  • Otarie à fourrure antarctique (Arctocephalus gazella)
    Appelé aussi Otarie de Kerguelen, gazella vient du nom du bateau allemand qui le répertoria prés des iles Kerguelen. Il est reconnaissable grâce à face plus courte que les autres phoques.

Cétacés

baleines
Les baleines

  • Baleine franche australe (Eubalaena australis)
    Présente dans l’hémisphère Sud, la femelle peut atteindre 16m. Connue en Argentine car une de ses zones de reproduction se situe dans les golfe protégés de la Péninsule Valdès. Elle se reconnait grâce à sa couleur noire et les énorme callosités présentent autour de sa gueule.
  • Baleine Bleue (Balaenoptera musculus)
    Abondant dans les eaux polaires durant la période de nutrition, la baleine bleue se reconnait grâce à son souffle qui propulse des jets d’eau à plus de 9 mètres et sa couleur bleu-gris avec des tâches pâles répandus sur tous le corps. C’est aussi le plus grand avec une taille qui peut atteindre 27m pour un poids de 125 tonnes.
  • Baleine à Bosse (Megaptera novaeangliae)
    L’adulte peut atteindre 14m, la baleine à bosse se trouve dans tous les Océans sauf en Arctique. Plus de la moitié de sa population se trouve dans l’hémisphère. Facilement reconnaissable à son dos noir et sa nageoire caudale blanche sur le dessous.
  • Baleine de Mincke (Balaenoptera bonaerensis)
    C’est le plus petit rorqual et peut atteindre 10m de long. Il se reconnait avec son dos gris foncé et son ventre blanc. IL se rencontre dans tout l’hémisphère Sud.


dauphin
Les dauphins

  • Dauphin de Commerson (Cephalorhynchus commersonii)
    Découvert par Commerson lors de l’expédition de Bougainville, ce petit dauphin vit dans les eaux subantarctique prés des côtes du détroit de Magellan jusqu’aux Malouines et au Cap Horn
  • Dauphin sablier (Lagenorhynchus cruciger)
    Appelé aussi par les marins la vache de mer, ce petit dauphin vit près de la banquise. Son nom vient du fait que vu du dessus, il ressemble vaguement à un sablier. C’est une espèce menacée.
  • Globicéphale noir (Globicephala melas)
    Présent dans la région subantarctique jusqu’à 68°S, il se reconnait facilement grâce à sa couleur noir et son globe formant l’avant de sa tête.
  • Orque ou Épaulard (Orcinus orca).
    La plus grande espèce de dauphin. Appelé aussi baleine tueuse en anglais. Facilement identifiable grâce à son grand aileron et sa couleur noir et blanche.
Etiquette(s)

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina – organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l’Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Contactez-nous

Cliquez ici pour nous écrire