Actualités

Comment récupérer du décalage horaire (jet lag)?

Il est agréable de traverser une partie du globe de Paris à Buenos Aires dans le même laps de temps qu’il a fallu pour rouler de Paris à Nice il y a cinquante ans. Mais les voyageurs en train ou en voiture ne connaissaient pas les effets secondaires des vols longs de plus de 6 heures (12h environ de Paris à Buenos Aires en vol direct avec Air France): jambes gonflées, rhumes, décalage horaire (jet lag).
Les personnels navigants travaillent sur ces vols transatlantiques tout le temps. Ils traversent, se reposent et deux jours plus tard et le font à nouveau dans l’autre sens. Quel est leur secret pour bien récupérer? Les personnels navigants de nombreuses compagnies aériennes sont spécialement formés sur la façon de récupérer rapidement et efficacement des longs vols internationaux. Nous avons collecté auprès de quelques-uns d’entre eux leurs méthodes.

Elévation des pieds

Dès que vous arrivez à l’hôtel (à l’aller) ou rentrez à la maison, couchez-vous par terre sur le dos et élever vos pieds contre un mur ou une tête de lit pendant 5 à 10 minutes. On se sent un peu idiot, bien sûr, mais il aide à soulager les jambes et les chevilles. Une hôtesse de l’air d’Air Europa nous l’a comparé avec «faire passer des feuilles de thé à travers une passoire», cela permet essentiellement de drainer tout le fluide de vos jambes et laissant les fibres musculaires moins saturé.

Rester éveillé jusqu’à l’heure normale de coucher

Peu de choses sont plus difficiles à résister que la sieste post-vol. Peut-être de la crème glacée ou votre péché mignon. Mais résister au sommeil, vous devez, parce se laisser aller à dormir quand il fait encore jour dehors est une mauvaise idée. Vous ne donnez pas à votre corps une chance de s’adapter à l’heure locale, et cela entrave votre cycle de sommeil. « Pour dormir la nuit, vous devriez rester éveillé lorsque vous arrivez à votre destination », explique un autre steward d’Air France. « Si vous devez faire une sieste, faites-en une rapide, pas plus d’une heure, parce qu’après une heure de sieste continue cela vous rend plus fatigué. »

Rincer le nez avec une solution saline

Ce ne sont pas huit verres de vitamines C qui vous garantiront que votre voisin d’avion qui éternuait ne vous ai pas contaminé. La promiscuité à bord d’un avion peut être gênante. Une bonne idée est de prévoir de nettoyer vos cavités nasales avec une solution saline (pas pendant que vous êtes dans l’avion). Elle va permettre de laver beaucoup de poussière et d’autres germes porteurs de particules qui peuvent vous rendre malade, et ainsi vous pouvez espérer de bien frais pour le reste du voyage et au retour à la maison.

Faites de l’exercice

Votre corps va probablement réagir à la pensée même, mais faire quelques exercices dès que vous arrivez permet d’améliorer la circulation du sang et de remédier au léger gonflement de vos extrémités comme les mains. «Voyager à travers plusieurs fuseaux horaires peut certainement avoir un effet sur le corps. Si possible, faire une courte séance d’exercices dès que vous êtes installé à destination», explique ce steward d’Alitalia. Même quelques minutes de yoga ou de stretching dans votre chambre d’hôtel augmentera votre vigilance mentale et votre acuité, et vous aidera aussi à réguler votre cycle de sommeil.

Ou au moins un peu d’air frais

Ces mythes au sujet de l’air conditionné des cabines comme étant sales et infestés de germe ont été largement démentis. Il peut ne pas vous rendre malade, mais son air est sec et déshydratant, et les niveaux inférieurs en oxygène sont en grande partie responsables de votre sensation de fatigue. Pour réveiller votre cerveau et obtenir de l’oxygène frais, les personnels navigants suggèrent de prendre l’ air en allant faire une promenade même courte si il fait trop chaud comme cela arrive dans l’hémisphère Sud lorsque vous quittez l’Europe qui est en plein hiver.

Et si l’endroit et la catégorie de l’hôtel vous le permet, réservez une séance de massage qui permettra de travailler les fluides, l’acide lactique, et les muscles endoloris dans vos jambes.

Bons vols et à bientôt à Buenos Aires!

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina – organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l’Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Contactez-nous

Cliquez ici pour nous écrire