voyagez en Argentine
Histoire Terre de Feu

Les phares du bout du monde

phare du bout du monde
Le Phare du Bout du Monde a connut une renommée mondiale dans la célèbre nouvelle posthume de Jules Verne* parut en 1905. Cette nouvelle a rendu célèbre le phare de San Juan del Salvamento, le premier phare a éclairer les eaux de l’extrême Atlantique Sud.

Dans l’imagination de l’écrivain le phare du bout du Monde a été construit en 1859 par un capitaine argentin dans la baie d’Elgor de l’île des États**.

L’histoire réelle est quelque peu différente mais tout aussi fascinante.

En 1884, la División Expedicionaria del Atlántico Sur aux ordres du Colonel de Marine Augusto Lasserre fait un relevé de la côte Nord de l’île et installe le phare San Juan del Salvamento sur l’actuelle pointe Lasserre, il est inauguré cette même année le 25 mai. C’est au cours de cette expédition que Ushuaia sera fondé, le 12 octobre.
8 lampes à  pétroles ont ainsi illuminés et guidés les navires qui passaient dans ces parages hostiles sans discontinuer pendant 18 ans.
phares de île des Etats
Finalement assez mal situé, car depuis son emplacement certains angles n’étaient pas couverts, et sous la demande des instances géographiques et scientifiques de l’époque (réunis en congrès à  Berlin en 1899 pour mettre au point l’Expédition Antarctique Internationale), il est demandé au gouvernement argentin de construire un phare possédant une base d’observation.
Un observatoire magnétique et une station météorologique seront ainsi construit au pied du Phare Año Nuevo situé sur l’île Observatorio au Nord de l’île des États.
Le phare Año Nuevo sera construit en France par la firme Barbier & Benard et son installation à  la charge du responsable de la base Observatorio Magnético Meteorológico Año nuevo, le lieutenant de frégate argentin Horacio Ballvé.
Il est mis en service le 1er octobre 1902 et servira entre autre d’assistance aux missions scientifiques et aux expéditions vers l’antarctique. Il recevra ainsi Jean-Baptiste Charcot avec le navire le Français et Otto Nordenskjold avec le navire Antarctic. Les activités de la station météo et de l’observatoire prendront fin en 1917 lorsque le Canal de Panama remplacera le passage du Cap Horn.
Le phare est encore en service, même si il n’est plus habité, son électrification et son automatisation lui permet encore de jouer pleinement son rôle.
Par le décret 64/99, le phare Año Nuevo est déclaré Monument Historique National en 1999.

Le phare de San Juan del Salvamento quand à  lui connaitra une deuxième vie. D’un côté, une équipe du musée maritime d’Ushuaia en construira une réplique qui est visible à  l’entrée du musée et d’un autre, l’aventurier et navigateur français André Bonner accompagné de dix personnes le reconstruit sur place et le remet en fonctionnement (automatique) en 1998.
Par le décret 64/99, le phare San Juan del Salvamento est déclaré Monument Historique National en 1999.

L’île des États sur Google Maps avec en face, la Péninsule Mitre

*Jules Vernes “Le Phare du Bout du Monde”:Le soleil allait disparaître derrière les collines qui limitaient la vue à  l´ouest. Le temps était beau. A l’opposé, au-dessus de la mer qui se confondait avec le ciel dans le nord-est et dans l’est, quelques petits nuages réfléchissaient les derniers rayons, qui ne tarderaient pas à  s´éteindre dans les ombres du crépuscule, d’assez longue durée sous cette haute latitude du cinquante-cinquième degré de l’hémisphère austral. Au moment où le disque solaire ne montrait plus que sa partie supérieure, un coup de canon retentit à  bord de l’aviso Santa-Fé, et le pavillon de la République Argentine, se déroulant à  la brise, fut hissé à  la corne de brigantine. Au même instant jaillit une vive lumière au sommet du phare construit à  une portée de fusil en arrière de la baie d’Elgor, dans laquelle le Santa-Fé avait pris son mouillage. Deux des gardiens, les ouvriers réunis sur la grève, l’équipage rassemblé à  l’avant du navire, saluaient de longues acclamations le premier feu allumé sur cette côte lointaine.
(…) Voilà  l’île des états avec son phare et ce n´est pas l’ouragan, quand il soufflerait de tous les coins de l’horizon, qui parviendrait à  l’éteindre ! Les navires le verront à  temps pour relever leur route !… Ils se guideront sur son feu et ne risqueront pas de tomber sur les roches du cap Saint Jean, de la pointe San-Diego ou de la pointe Fallows, même par les nuits les plus noires ! … C´est nous qui tiendrons le fanal et il sera bien tenu !

**L’île des États: elle doit son nom à  l’expédition du Horn et du Endracht mené par Shouten et Le Maire en 1615. Ils baptiseront ces hauts lieux marins que sont le Détroit de Lemaire, le cap Horn et l´île des États, Statenlant (la terre des États, en l’honneur aux provinces des Pays-Bas qui luttaient pour son indépendance). Situé au large de la Péninsule Mitré, extrême occidental de la Terre de Feu, l’Argentine en a la possession.

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l'Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Ecrire un commentaire

Cliquez ici pour nous écrire