voyagez en Argentine
Faune

Le Pic de Magellan ou Carpintero (Campephilus magellanicus)

pic de magellan

On l’appelle le Pic noir, le Pic de Magellan ou encore le Pic géant (Campephilus magellanicus); il est l’une des espèces singulières que l’on trouve dans les forêts andines-patagoniennes de part et d’autre de la cordillère des Andes entre Chili et Argentine. Plus évocateur, on l’appelle « Carpintero » en Argentine, ce qui signifie littéralement le ‘Menuisier’.

Lorsque vous vous promenez dans les forêts de Terre de Feu et si vous avez la chance de naviguer dans les canaux de Patagonie, vous ne manquerez ni de l’entendre ni de l’apercevoir. C’est l’animal emblématique de la région.

Cette espèce est apparentée à Campephilus imperialis de l’hémisphère nord.
Ce sont des oiseaux magnifiques et faciles à reconnaître. Les mâles ont presque tout le corps noir avec une tête et une crête rouge carmin et deux bandes blanches sur le dos et le bec et les pattes noires . La femelle n’a pas de tête et de crête rouges, mais elle a un peu de rouge à la base du bec et une crête de plumes courbée vers l’avant et le corps complètement noir. Le dimorphisme sexuel de cette espèce comprend également des attributs comme la taille du bec et les préférences alimentaires : les femelles ont tendance à se nourrir de petits objets tels que des brindilles et des branches en hauteur tandis que les mâles ont tendance à manger de plus gros troncs et branches.

Ils se reproduisent jusqu’à la fin de l’automne, creusant un nid dans un tronc à une hauteur de 5 à 15 mètres du sol. Le chant de l’espèce est caractéristique. Comme beaucoup d’espèces de Campephilus, il frappe les arbres durement et avec un rythme de deux coups.

Lire aussi  Le Huemul de Patagonie

Normalement, le mâle et la femelle voyagent ensemble ou dans un groupe familial de trois à cinq oiseaux. Le Pic noir est un oiseau monogame qui partage des rôles égaux dans la reproduction : les deux espèces creusent les nids, incubent les œufs, couvent, nichent proprement et nourrissent les petits. La plupart des nids sont des trous creux creusés dans les arbres et la litière se compose généralement d’un seul œuf. Si la paire produit deux œufs, généralement un seul survivra avec succès. Les nouveau-nés restent habituellement dans le groupe familial jusqu’à l’âge de deux ans et sont nourris par leurs parents pendant cette période.

Les Carpinteros sont les seuls pics dans leur habitat, ce qui fait qu’il y a très peu de concurrence entre les espèces. Cependant, ces pics sont en compétition avec les perruches du Sud et d’autres oiseaux pour la sève. Ils se nourrissent de la sève qui coule à travers les arbres picorés, ainsi que des larves, des coléoptères, des œufs, des araignées, des fruits, des poussins de petites espèces et de petits vertébrés. Les insectes constituent l’essentiel de leur alimentation. Leur genre, Caméphile, signifie donc « celui qui aime les larves ».

Regardez la vidéo où David Attenborough rencontre deux pics qui se battent pour leur territoire.

Les Carpinteros agissent comme modificateurs fondamentaux de l’habitat dans cette région. Les grands trous qu’ils font dans les arbres pour se nourrir et faire leur nid sont finalement abandonnés. Ensuite, ils deviennent des nids et des aires de repos, des cachettes et de la nourriture utilisés par d’autres oiseaux, petits mammifères, reptiles, amphibiens et invertébrés.
Il mesure entre 36 et 38 cm de long. Les mâles de cette espèce pèsent entre 312 et 363 grammes et les femelles entre 276 et 312 grammes.
Dans les zones de répartition, cette espèce est unique. Il a une distribution allopatrique (géographiquement séparé) avec les trois autres espèces (du genre Campephilus) qui habitent l’Argentine (Campephilus melanoleucus, Campephilus robustus et Campephilus leucopogon).

Lire aussi  Le vol du Condor (Vultur Gryphus)

Pour se nourrir, ces oiseaux picorent et creusent normalement les arbres vivants et ceux qui sont pourris. Si vous écoutez attentivement les coups de bec du Carpintero, vous pouvez savoir quand l’oiseau se nourrit. Les percussions associées à l’alimentation varient en intensité, en fréquence et en durée. C’est le contraire du picorage de la communication, qui est délibéré et répétitif. Cependant, le tambourinage des arbres ne sont pas les seuls moyens de communication pour ces oiseaux. Ils ont également plusieurs vocalisations, y compris différentes notes nasales. Ces vocalisations sont utilisées pour attirer un couple, pour communiquer les mouvements entre les familles et pour repousser les prédateurs.

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l'Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Ecrire un commentaire

Cliquez ici pour nous écrire

Bienvenue sur Latitud argentina - Voyages & Magazine!
En complément de Latitud argentina - Voyages et pour ouvrir une fenêtre sur l'Argentine, vous retrouverez dans Latitud argentina - Magazine votre destination préférée avec ses arômes, ses sens et ses couleurs...suite...

Contact Latitud argentina Voyages

Recevez nos derniers articles, actualités & promotions
Abonnez-vous!
JE M'INSCRIS
close-link