voyagez en Argentine
Histoire

Histoire de l’Architecture Argentine (1830-1852)

argentine 1852

L’architecture Argentine dans la Période de Juan Manuel de Rosas*: 1830-1852
A cette époque est maintenue et parfois accentuée (c’est ce qui se produit également au Paraguay) la continuité dans l’architecture créole (criolla) tout en intégrant de nouvelles techniques, matériaux et main-d’œuvre étrangère.
Les travaux publics ne représentent pas, dans ces années-là, un élément de prestige. Ce n’est pas non plus une priorité: la poursuite de la guerre civile couplée avec d’autres conflits externes reportent ces initiatives.

Cependant, il est un bâtiment historique qui est l’expression vivante de l’idéologie de Juan Manuel de Rosas: San Benito de Palermo. Cette maison a aujourd’hui disparu et à son emplacement se trouve la statue équestre de José Urquiza. Démolie en 1899, il a fallut la dynamiter.
Rosas a acheté le terrain où sera construit sa maison en 1836 (il vivait alors sur les rues Moreno et Bolivar) et déplace ainsi le centre de décision de la politique nationale de San Pedro Telmo à San Benito de Palermo. Certains soutiennent que le nom de Palermo est dû à un ermite et d’autres qu’il est la date d’inauguration de la quinta, le nom de Palermo viendrait de son ancien propriétaire, John Domínguez Palermo.

Les terres s’étendent depuis Retiro et se compose de terres argileuses et sableuses. La maison a été construite avec de la boue (apportée de Belgrano qui était une zone de luzerne) et de la brique. Sa construction a duré 2 ans, et sera par la suite agrandie. Les plans originaux ont été dessiné par Felipe Senillosa Felipe (un espagnol adepte du style français qui était arrivé en Argentine au temps de Rivadavia, il accompagne Rosas pendant l’expédition du désert et il s’est adapté aux réalités du Rio de la Plata).
Dans cette demeure se rejoignent les racines classiques et le style post-hispaniques pour lequel José Sartorio a collaboré activement.

La Quinta avait des entrées couvertes de macadam qui lui donnait force et durabilité. Il a été construit un étang pour canaliser un cours d’eau qui courait en ligne droite jusqu’au Rio. Il a été le premier lac artificiel de la ville et avait plus de 100 mètres de long.
La maison était un immense bâtiment de plein pied de 78 par 76 mètres carrés composé d’une galerie extérieure avec des arcs et une grande cour centrale. La maison comprenait 16 chambres donnant sur l’intérieur. L’intérieur était meublé de meubles en acajou, un carrelage, des lampes à huile. Elle abrite également une chapelle avec une image de la Vierge.

Cette construction de style clairement hispano-américain est la réaffirmation de l’esprit national et l’oubli de l’Europe (c’est l’époque du blocus français). La maison est le reflet de la pensée de Rosas: une solide vision de l’avenir et la manière de vaincre l’adversité (les terres sont sujettes aux inondations).

Maison de Rosas
Maison de Juan Manuel de Rosas - Palermo

Par ailleurs, Senillosa a été l’auteur d’autres bâtiments importants tels que l’Église San José de Flores et les temples de Chascomús et Mercedes.
C’est le moment où l’Italien Peter Fossati érige la Curie Metropolitaine et Prilidiano Pueyrredon, formé en Europe, réalise les dessins de la Quinta d’Azcuénaga.
L’italien et en le français prennent la place à la main d’œuvre de couleur et se diffusent les manuels de construction basé sur les cinq ordres de l’architecture.
A l’époque de Rivadavia s’était déjà introduit l’idée de distinction dans les constructions et il s’observe dans ces années: le changement des façades qui représentent l’idée de progrès, car le critère d’hétérogénéité donne du prestige.

*Juan Manuel José Domingo Ortiz de Rozas y López de Osornio (né à Buenos Aires, le 30 mars 1793 – mort à Swathling, près de Southampton, Hampshire le 14 mars 1877) fut un militaire et homme politique argentin, gouverneur de la province de Buenos Aires.

Sources:

  • Maria Elba Torres de Morra: Ensayo sobre la arquitectura argentina – Bs As 2010
  • Furlong, Guillermo: Historia social y cultural del Río de la Plata. Bs. Aires, 1969
  • EUDEBA; Arquitectura en la Argentina, 1980
  • Liernur, Jorge y Aliata, Fernando: Diccionario de Arquitectura en la Argentina, Bs.Aires, 2004
  • Carreño, Virginia: Estancias y estancieros del Río de la Plata, Bs. Aires, 1999
  • Correa, Alejandro: Hogar dulce hogar porteño y de clase media, en Todo es Historia n°320
  • Gutiérrez, Ramón: Arquitectura, ideología y política en la Argentina, en Todo es Historia n°69

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l'Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Ecrire un commentaire

Cliquez ici pour nous écrire