voyagez en Argentine
Histoire Terre de Feu

Alberto de Agostini > Missionnaire et explorateur

Agostini
Alberto Maria de Agostini est né dans un petit village du Piémont le 02 novembre 1883. Il a grandit au pied des Alpes où il a développé son attirance pour la montagne et l’esprit d’aventure.

A 26 ans il est consacré prêtre de l’Ordre Salésien (Fondé par Don Bosco inspiré par François de Sales) et quitte l’Italie comme missionnaire en Terre de Feu, une région méconnue et inhospitalière, il suit les traces de monseigneur Fagnano* qui fût son précurseur.

L’ecclésiastique s’est transformé en véritable missionnaire, incluant des aspects d’anthropologue, photographe, géologue, ethnologue et alpiniste.
Dès 1910, il profite de son temps libre pour partir en exploration sur les terres découvertes par Magellan. Ses premières expéditions sont en Terre de Feu où il réalise les premières ascensions de nombreux sommets dont le Monte Olivia, un sommet caractéristique qui domine la baie de Ushuaia.

Puis il se dédie à  l’exploration de la cordillère Darwin, un cordon montagneux qui signe la fin continentale de la cordillère des Andes. Après cela il remonte vers Punta Arenas et entreprend des relevés autour du massif du Paine, au Fitz Roy (El Chaltén) et sur les glaciers Upsala et Viedma. Il reconnait l’île des Etats au large de la Terre de Feu. Avec deux guides il forme une expédition pour traverser les hielos continentales depuis le lago Viedma jusqu’au fjord Falcon sur le Pacifique côté Chili. Plus au nord de la Patagonie, il reconnaîtra la région du lac Nahuel Huapi jusque gravir le volcan Lanin (3776m).

Dans toutes ses expéditions sa curiosité et son envie le mène à  gravir les sommets, son plus bel exploit étant d’avoir réussit l’escalade du mythique Monte San Lorenzo (3706m) en pleine cordillère. C’était en 1943 et il avait 60 ans.

Au cours de ses pérégrinations, il rencontre les nombreuses peuplades indigènes avec qui il lie des relations amicales: Tehuelches, Onas, Yamanas, Alakalufes, Araucans. A son grand désespoir, il avait comprit que leurs années étaient comptés face à  l’impitoyable occupation des colons anglais.

Découvreur méthodique et infatigable, son lègue est de première importance avec quantité de photographies et 22 livres sur la Patagonie et ses montagnes. Lors d’un retour en Italie, il décède à  Turin le 25 décembre 1960.

Dans le massif du Paine, la tour Sud de 2650m d’altitude qui émerge et domine ses voisines porte le nom du padre salésien: El Agostini.

*Monseigneur José Fagnano (1844-1916) à rencontré Don Bosco en 1870 qui l’a envoyé 5 ans plus tard en Patagonie et en Terre de Feu pour évangéliser et monter des missions. Devant l’avancée des colons qui pratiquaient l’élevage extensif du mouton, les indiens se retrouvaient chassés au sens propre et au sens figuré. Les Salésiens prirent le parti de tenter de les regrouper dans des missions pour préserver leur intégrité. Sur l’île Dawson pour les Alakalufes et à  Rio Grande pour les Onas. Une œuvre pour laquelle il ne ménagera pas sa peine pendant 35 ans.

Extrait du film de Alberto Agostini (1928):

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l'Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

1 commentaire

Cliquez ici pour nous écrire

  • Superbe, la mission Candelaria de Rio Grande a ouvert un très beau musée avec beaucoup de documents de l’époque du padre Beauvoir. Je ne savais pas que le padre Agostini avait autant parcouru la Patagonie et la Terre de Feu. Merci c”ést un très bel article que vous nous proposez.
    Amicalement