La mission Mars en Antarctique

L’ingénieur aérospatial argentin Pablo de Leon est un membre de l’équipe de la NASA qui effectue actuellement des tests de combinaisons spatiales en Antarctique sur la base Argentine de Marambio. Ce type de combinaison sera probablement utilisée lors de la mission sur Mars actuellement en cours de préparation.

Photo: REUTERS/Nasa/Handout

La combinaison NDX-1, conçu par de Leon, a enduré des températures glaciales et des vents de plus de 75 km/h. On le voit ici simulant la collecte d’échantillons. La combinaison prototype coûte 100.000US$ pièce, elle utilise 350 matières différentes y compris la structure en nid d’abeille du kevlar et de la fibre de carbone pour réduire son poids et être robuste.

Pourquoi ces essais en Antarctique?

– Reproduire au plus près les conditions climatiques de la planète Mars, froid intense, vents violents et un environnement particulièrement sec.

– Tester les méthodes de prélèvement d’échantillons totalement stérile.

Pourquoi la base Antarctique Argentine de Marambio?

Fondée en 1969, la base Marambio est surnommée “la porte d’entrée de l’Antarctique”. On comprend alors aisément pourquoi elle a été retenue pour ces tests. En effet, elle est la base la plus accessible depuis le continent.

L’Argentine possède 6 bases permanentes et 7 temporaires en Antarctique.

Quid de la conquête de Mars?

Ces essais sont financés par la fondation de la NASA. Il va sans dire qu’actuellement les fonds nécessaires à cette ambitieuse expédition sur la planète Mars prévue pour 2030 ne réunit par encore tous les fonds nécessaires