voyagez en Argentine
Histoire

Focus sur l’émigration basque vers l’Argentine

Grâce à l’association Euskal Argentina, une conférence sur le thème de l’émigration basque vers l’Argentine était organisée dans la cité de Garazi à Saint-Jean Pied-de-Port.
Devant une assistance nombreuse, le professeur César Arrondo a mis en parallèle l’histoire du Pays basque avec celle de l’Argentine, afin d’expliquer l’origine et les différentes phases de cette immigration.

L’immigration basque en Argentine

Indépendante en 1816, l’Argentine instaure dès 1830 une politique d’immigration très active. Ainsi, le président Urquiza, d’origine basque lui aussi, organise le partage des terres de la province d’Entre-Rios à l’intention des immigrants, de façon à augmenter les capacités de production du pays. Il s’agit notamment de fournir de la laine aux industries textiles anglaises en plein développement et les Basques, en particulier ceux du Nord, sont très recherchés pour l’élevage des ovins.

C’est à cette époque que l’immigration devient alors très florissante. Celle-ci a d’ailleurs entraîné la création de nombreuses maisons basques ou centres basques en Argentine. À titre d’exemple, sur les 180 que l’on dénombre dans le monde, 100 sont argentines et quatre millions d’Argentins portent un patronyme basque. Leur vocation initiale qui était d’aider les immigrants à s’installer et s’intégrer dans le pays a changé. Ces maisons servent désormais surtout à la transmission de la culture basque (chants, danses, pelote, mus) à l’exclusion de la langue basque.

Retour aux racines

Actuellement, en raison des crises économiques et politiques, qui ont secoué le pays, les descendants des Basques se tournent vers leurs racines, ce qui explique la création récente de nouveaux centres basques. Selon le professeur Arrondo, « l’émigration basque en Argentine est terminée » et se consacre désormais à la récupération d’une véritable culture basque par les Basques d’Argentine.

“+”: Entre 1857 et 1920 ce sont 220 000 français qui arrivèrent en Argentine desquels 120000 sont repartis. La plus grande partie de ces émigrants français arrivèrent après 1880.
Selon Alberto Sarramone qui a écrit “Los Abuelos Bearneses y Gascones” (les grand-parents Bearnais et Gascon), la France est le pays européen qui a eut le moins de volontaires à l’émigration en comparaison à l’Italie ou l’Espagne. Il explique que cette faible quantité serait du au déficit de population généré par les guerres révolutionnaires qu’a vécu la France et qui aurait causé la disparition de 13 millions de français.
Site d’intérêt: Euskal Argentina

Présentation

JB Vannier

Depuis 2005 à Buenos Aires, Jean Baptiste Vannier avec Latitud Argentina organise des voyages sur mesure en Argentine avec des extensions au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Nous proposons des circuits personnalisés en auto-tour ou avec chauffeur-guide dans les plus belles régions et sur les plus beaux sites.
Les Andes, l'Antarctique, le Cap Horn, la Patagonie résonnent comme autant de promesses de grands espaces et de dépaysements!
Satisfaction garantie!

Ecrire un commentaire

Cliquez ici pour nous écrire