Un court-métrage argentin au Guiness des records

Le court-métrage “Porque hay cosas que nunca se olvidan” (parce qu’il y a des choses qui ne s’oublient jamais) du cinéaste argentin Lucas Figueroa entre dans le livre Guiness des records pour avoir été primé 300 fois dans des festivals internationaux.

L’action se passe dans un petit village d’Italie et raconte l’histoire de la vengeance de quatre gamins qui égarent leur ballon de foot dans le jardin de la voisine. Une vieille dame qui n’hésite pas à le crever devant leurs yeux à l’aide de ses aiguilles à tricoter…

Écrit et dirigé par Figueroa, le court-métrage est devenu un succès mondial en obtenant pas moins de 300 prix internationaux en seulement un an et demi. Cela inclut une présélection aux Oscars d’Hollywood et une nomination aux Goya.
Entre autres, il a été primé dans des festivals aussi divers que ceux de Tokyo, San Sebastián, Berlin, Los Angeles, New York, Delhi, Londres, Edimbourg, Buenos Aires, Rio de Janeiro, Lisbonne, Austin, Istanbul et Sydney.

Porque hay cosas que nunca se olvidan” de Lucas Figueroa
uuge2gtuNVU