Les Coplas des Andes


La Copla est une forme poétique ancienne originaire d’Espagne qui fait partie intégrante du folklore populaire du Nord-Ouest Argentin.
Principalement de transmission orale dans ces régions, il est une forme d’expression qui permet d’exprimer des sentiments, des événements, des petites histoires, composé de 4 vers. Il permet de créer des liens et de les entretenir au cours des fêtes populaires. D’où la signification du mot Copla qui provient du latin copula pour dire “lien”, “union”.

Intégré à culture pré-hispanique des Andes, il s’accompagne d’un instrument la “caja” (caisse, boîte) qui est une sorte de tambour que le chanteur bat pour rythmer son chant.

Le film de Lorena Garcia “Esta cajita que tiene boca y sabe hablar” (cette petite caisse qui a une bouche et sait parler) relate les voyages qu’entreprennent des femmes de différentes régions d’Argentine dans le territoire des Coplas et du chant avec caja.
Au travers de chants ancestraux de transmissions orales, ces femmes empruntent tous les chemins possibles pour exprimer leurs sentiments, pour se lier entre elles, pour exprimer ce qu’elles aiment ou pas, ce qu’elles aimeraient faire et ce qu’elles n’osent pas.

Le personnage principal est une bergère des hautes vallées des Andes qui sent qu’elle vieillit et qu’elle oubli peu à peu les paroles de ses Coplas. Une jeune chanteuse de Buenos Aires vient jusqu’à elle pour la rencontrer. Ensemble elles iront dans un village où se prépare une rencontre de copleros. Beaucoup de femmes viendront s’y joindre, chacune avec son répertoire de Coplas pour le partager et exprimer ses sentiments sur la vie.
Dans cette rencontre, l’art poétique et musical de transmission orale tente de résister à l’oubli.

Bande annonce de “Esta cajita que tiene boca y sabe hablar”